La brigade des Riceys

11, rue du Général-de-Gaulle

Téléphone : +33 3 25 29 30 26

Historique

  • En application de la loi du 16 Février 1791 organisant la gendarmerie, il y eut 18 brigades dans l’Aube dont une aux Riceys. Par arrêté départemental du 15 vendémiaire An V ( 6 Octobre 1796 ), la brigade mobile installée aux Riceys est transférée à Essoyes. Il semble probable que la brigade des Riceys a été créée sous le consulat ou l’empire.
    Alors qu ‘au milieu du XIXe siècle Bar sur Seine, Chaource, Essoyes et Mussy sur Seine possèdent une unité à cheval, la commune des Riceys est surveillée par une brigade à pied, un commissaire de police et la garde nationale.
  • Le 19 Juin 1854 le personnel de la brigade quitte le grand bâtiment qui lui est affecté au 10 de la rue de la Porte de l’alouette pour venir s’installer dans la grande rue des Riceys en bordure de l’ancienne route départementale n° 3 dite route de Tonnerre à la Rothière, aujourd’hui Rue Général de Gaulle, dans un ancien monastère construit en 1683. Cette nouvelle résidence se compose de deux corps de bâtiments, le premier occupé par le chef de brigade, le deuxième par les gendarmes. Trois puits fournissent l’eau potable.
  • En 1874 le bureau de l’unité se trouve dans le bâtiment principal. Il est ensuite aménagé dans le petit pavillon occupé par le commandant de brigade
  • En 1963 le bureau est transformé en salle de séjour et la construction d’un local de deux pièces complètement indépendant permet de recevoir le public dans de meilleures conditions.
  • En 1974 la dernière restructuration permet de mettre en valeur un joli puits non tari. L’emplacement du deuxième puits est connu, quant au troisième, on ignore où il se trouve. L’écurie pouvant accueillir deux chevaux; et le four à pain sont conservés.
    En 1974 donc, la commune des Riceys fait construire un bâtiment pour quatre familles. Ainsi en 1976 les murs des derniers bureaux sont démolis et les bureaux aménagés ( mieux qu’en 1854 ) au rez – de – chaussée du bâtiment principal rénové. Le premier étage est occupé par le logement du commandant de brigade. L’histoire est donc un éternel recommencement …
  • Ces différentes transformations permettent à l’effectif qui, depuis 1856 et selon les époques est de un Maréchal des Logis – chef et de trois ou quatre gendarmes, de passer en 1977 à un Maréchal des Logis – chef et cinq gendarmes.
    L’effectif a peu évolué depuis, car aujourd’hui il est composé d’un adjudant, de quatre sous-officiers et d’un gendarme auxiliaire emploi jeune.
  • Les gendarmes se sont installés dans la nouvelle gendarmerie, située rue de la Presle, en Août 2012.
  • L’année suivante elle a été inaugurée officiellement, le 5 Juillet 2013, sous la houlette du Préfet , de notre Député Maire, et de nombreux hauts gradés militaires.






Descriptif des locaux de services et administration

  • quatre bureaux
  • un local radio
  • un local d’audition
  • une chambre de sûreté
  • une salle police scientifique
  • un magasin
  • des sanitaires
  • un garage abritant deux véhicules






Logements des militaires

  • deux F5
  • trois F4
  • un F1 pour un gendarme adjoint