Présentation

(Patrimoine privé appartenant à la famille DETAISNE !)

Au cœur du village des Riceys, le château de Ricey-bas et ses jardins s’inscrivent dans la grande histoire de France. La maison que vous découvrez fût la demeure du chancelier Rolin, elle porte les traces de l’histoire mouvementée de ce village appartenant au duché de Bourgogne mais aussi de l’évolution des mœurs qui a conduit au fil du temps, ses propriétaires successifs à entreprendre des travaux d’embellissement et de « modernisation ».

Découvrez l’histoire du château de Ricey-bas, son parc splendide inspiré des jardins à la Lenôtre, son cellier du XIIème siècle restauré.

Participez à cette traversée du temps et de l’histoire : de la cour du château édifiée sur l’emprise du château fort primitif (1086) aux jardins à la française et à l’allée des platanes témoins de la splendeur du parc aux XVII è et XVIII è siècle.

Accueil familial

  • Du 1er avril au 14 juillet les weeks -ends et jours fériés entre 10 h et 12 h et 14 h 30 et 18 h 30
  • Du 15 juillet au 15 août tous les jours (visites libres et visites commentées à 15 h 30 – 16 h 30 et 17 h 30)

Visites sur rendez vous tout au long de l’année

Tarif (à partir de 16 ans) : visite guidée 5 € – visite libre 3 €

Tarif groupe et famille , étudiant sur demande

Château de ricey bas, 1 rue de l’isle 10 340 Les Riceys

Vidéo vue aérienne réalisée par ADN

Historique

Le château de Ricey bas est l’un des plus anciens de la région puisque c’est en 1086 que Robert 1er, Seigneur des Riceys, en jeta les premières fondations. Parmi ses habitants les plus prestigieux, le célèbre chancelier de Bourgogne, Nicolas Rolin (fondateur des HOSPICES DE BEAUNE), s’y installe en 1424.

Le château est passé de famille en famille au fil des siècles, dévasté à plusieurs reprises, il fut considérablement remanié par ses différents propriétaires à travers les siècles, et se compose aujourd’hui de deux corps de logis qui se coupent à angle droit.

Dans la partie la plus ancienne, subsiste encore la cuisine du vieux château féodal avec ses voûtes et sa grande cheminée et le cellier datant du XIIème siècle. Cette aile réédifiée successivement par les familles CREQUI et VIGNIER au XVIème et XVIIème siècle présente deux étages surmontés de combles et abrite des salles portant les noms des différents propriétaires du château.

L’autre corps de logis édifiée au XVIIIème siècle présente une façade dont le style classique tranche nettement avec la partie féodale et fait le lien avec le pavillon XVII ième bâti en lieu et place d’une ancienne tour démolie.

Un jardin et un parc de plus de 25 ha entourent le château dans l’axe du grand vestibule placé à la charnière des bâtiments médiévaux et de l’aile du XVIII ième. Un vaste parterre à quatre compartiments de deux rangées de buis , abritant deux petits cabinets de verdure et, à mi chemin un rond point orné en son centre d’un globe de pierre sculpté (en fait, un cadran solaire), est prolongé par une allée de platanes bicentenaires. On aperçoit dans le potager un pigeonnier construit par Louis VIGNIER, président du Parlement de Metz, probablement en 1646.

Traversé par deux bras de la LAIGNE, qui entourent le château, le parc est aussi agrémenté de canaux et d’une cascade, aménagements réalisés au XVIIIème.

On admire à l’entrée, construites par Monsieur de POMEREU au milieu du XVIII ème siècle sur l’emplacement d’une partie des fortifications, de magnifiques écuries.

Depuis plus de deux cent ans dans la même famille, le château de RICEY BAS, est aujourd’hui la propriété des descendants du Baron et de la Baronne de TAISNE.
Le lieutenant colonel ANGÉLITO de TAISNE et son épouse, CLAUDE du BOIS de RIOCOUR décident en 1967 de s’y installer. Ils font le pari audacieux de se lancer dans l’aventure viticole et entreprennent d’importants travaux de restauration du château et de remise en état du parc tout en s’investissant dans la vie de la commune en tant que conseiller municipal puis maire et dans de nombreuses associations de développement de la vie locale.

Aujourd’hui, inspirés par leurs parents, leurs descendants entreprennent d’importants travaux de restauration et d’embellissement avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Champagne-Ardennes et du Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine et en collaboration avec Pierre BORTOLUSSI, Architecte en Chef des Monuments Historiques, et ses équipes.

Photos Copyright A.D.N